bolon_experiments_fargblanchehero (1).jpg

Collaborative Conversation #5: Fredrik and Emma of Färg & Blanche

2017 s'avère être une année d'innovation. En mettant l'accent sur de nouveaux matériaux, nous vous présentons une sélection d'artisans de meubles choisis pour expérimenter avec nos nouveaux textiles. Rencontrez FÄRG & BLANCHE le duo design basé en Suède qui a été récemment élu Designer de l'année. Lisez sur leur expérience collaborative avec Bolon et leur curiosité pour l'innovation.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous et de votre parcours dans le secteur de l'ameublement?

Fredrik : Je viens de la côte ouest de la Suède ; j'ai d'abord suivi une formation d'ébéniste puis j'ai fait une école de design à Göteborg où j'ai obtenu mes diplômes de licence et de maîtrise. J'ai créé mon studio de design dès ma sortie de l'école en 2008.

Emma : Je suis moitié suédoise et moitié française ; j'ai grandi en France où j'ai fait des études de design. J'ai obtenu mon diplôme en 2006 et déménagé en Suède où j'ai créé mon propre studio de design.

Nous avons créé le studio de design FÄRG&BLANCHE ensemble en 2010 et depuis, nous faisons tout ensemble.

En tant que studio, nous travaillons dans de nombreux domaines différents, en collaborant avec des marques de meubles établies telles que BD Barcelona Design, Gärsnäs, Petite Friture ou Design House Stockholm ; nous travaillons également à la production de nos propres collections et d'œuvres d'art en quantité limitée pour des galeries. Nous aimons expérimenter avec les matériaux et en particulier avec le textile. Notre grand studio à Stockholm abrite un atelier dans lequel nous pouvons fabriquer des prototypes pour tester nos créations.

Quand êtes-vous entrés en contact avec BOLON pour la première fois?

Fredrik : Je crois que j'ai rencontré Annica pour la première fois il y a 10 ans alors que j'étais encore étudiant en design. Bolon m'a aidé quand j'ai exposé au Salone satellite 2009 avec le revêtement de sol, et aussi quand nous avons participé à l'exposition « 20 designer at Biologiska ». Donc, d'une certaine façon, Bolon nous a accompagnés tout au long de nos carrières.

Quelle a été votre participation dans cette collaboration?

Nous sommes vraiment ravis que Bolon nous ait contactés pour ce projet. Nous avions parlé de faire quelque chose ensemble depuis longtemps et le moment ne pouvait pas être mieux choisi. Nous partageons avec Bolon une même curiosité en matière d'innovation et de matériaux. Pour nous, avoir à nos côtés une entreprise comme Bolon qui veut aussi expérimenter est un scénario de rêve.

Nous sommes donc très impliqués dans cette collaboration et nous travaillons déjà à développer davantage d'objets avec leur nouveau textile ainsi qu'à expérimenter avec leur matériau de revêtement de sol traditionnel pour l'utiliser dans le mobilier.

Comment décririez-vous votre expérience avec BOLON ? Que pensez-vous de BOLON en tant qu'entreprise ? Sur quel type de meubles avez-vous choisi d'expérimenter?

Nous sommes vraiment impressionnés par le fait que Bolon veuille toujours aller de l'avant et par la curiosité qu'ils manifestent pour expérimenter avec les matériaux. Ils ont cette énergie qui vous fait toujours penser que tout est possible.

Pour cette collaboration, nous avons décidé de profiter de notre statut de designers indépendants pour faire quelque chose de complètement nouveau. Nous voulions faire une grande pièce qui utiliserait toute la longueur du textile, environ 2 mètres. Le résultat est un fauteuil appelé « Long Neck » avec un dossier très haut. Cette pièce fait partie d'une plus grande collection appelée : « Armour mon Amour », que nous allons présenter à Milan en avril et pour laquelle nous allons utiliser le nouveau textile Bolon dans différentes pièces. Cette collection s'inspire des samouraïs et de leurs armures. Nous aimons travailler sur la dualité entre le doux et le dur et les matériaux de Bolon s'intègrent parfaitement dans cette vision.

Comment s'est déroulé le travail avec le matériau ? Des difficultés ? Des avantages?

Travailler avec un nouveau matériau est toujours un défi et il se passe toujours des choses qu'on n'attendait pas, mais c'est ainsi que naissent les nouvelles idées !

Le matériau est assez lourd et a donc une belle chute. La combinaison de la laine mate et du vinyle brillant rend le matériau plus vivant et il semble avoir été davantage inspiré par l'industrie de la mode. Ce type de choix de textiles plus glamour pour les meubles nous avait manqué.

Que pensez-vous du résultat final – avec l'utilisation des matériaux BOLON ? Quel impact ont-ils eu sur le résultat?

Comme nous le disions, nous avons créé un meuble totalement nouveau pour cette collaboration. Nous avons cherché à donner à la chaise le look d'un insecte, comme la carapace d'un scarabée, et l'aspect scintillant du textile Duet que nous avons utilisé souligne cette impression.

Quelles possibilités pourraient apporter les matériaux BOLON à votre production?

Nous travaillons déjà sur de nouvelles pièces et pour chaque jour qui passe nous trouvons un nouveau projet pour lequel nous aimerions les utiliser – à la fois pour une édition limitée mais aussi pour collaborer avec les producteurs.

Je crois qu'Annica, Marie et toute l'équipe de Bolon n'ont pas fini de nous voir à l'usine